3 activités sportives à pratiquer en duo

3 activités sportives à pratiquer en duo

3 activités sportives à pratiquer en duo

vendredi 08 juin 2018
Entre amis, avec ses enfants ou en amoureux, faire du sport à deux possède de vraies vertus qui vont bien au-delà de la pratique sportive.

• L'aviron: sensations et endurance 

Pour qui? 

Les personnes qui aiment la sensation de glisse et ont besoin de prendre un grand bol d'air tout en ayant un rapport étroit avec la nature. Esprit d'équipe de rigueur si l'on navigue à plusieurs! Savoir nager est un impératif. 

Les bienfaits? 

Sport d'endurance complet, il renforce le coeur tout en favorisant une meilleure oxygénation et il mobilise l'ensemble des groupes musculaires: les jambes sont sollicitées au moment de la poussée pour propulser le bateau, les bras, les épaules et la poitrine lors des mouvements de traction de l'aviron dans l'eau et le bas du dos ainsi que les abdominaux pour un bon gainage du corps. L'aviron développe aussi la souplesse des chevilles, des genoux et du dos, et il améliore la coordination car il faut non seulement synchroniser ses mouvements personnels mais aussi être en rythme avec les autres rameurs. C'est aussi un bon moyen de rompre l'isolement car il faut préparer le matériel à plusieurs avant de naviguer seul ou avec des coéquipiers (de un à huit rameurs). 

Les contre-indications? 

Il est déconseillé aux personnes épileptiques qui pourraient chavirer. Sinon il n'existe aucune autre contre-indication puisqu'il s'agit d'un sport porté qui limite les traumatismes ostéo-articulaires et musculo-tendineux.
 
• Le badminton: défoulement

Pour qui? 

Ceux qui aiment se défouler en peu de temps. Il faut dire que l'on court en moyenne quatre fois plus sur un terrain de badminton que sur un court de tennis. Résultat, ce sport fait de plus en plus d'adeptes puisque le nombre de licenciés a augmenté de 100% en dix ans et les plus de 45 ans représentent aujourd'hui environ 30% des licenciés.
 
Les bienfaits? 

Un renforcement du système cardio-vasculaire, avec à la clé plus d'endurance et une amélioration de la résistance à l'effort. C'est aussi un excellent moyen de se dépenser puisqu'en une heure on peut brûler près de 500 calories. Le badminton renforce également harmonieusement le haut et le bas du corps car il faut suffisamment de puissance pour renvoyer le volant au-dessus du let, même si le matériel est léger (on frappe quatre fois plus le volant que lors d'un échange au tennis et la vitesse moyenne du volant est de 317km/h !) et effectuer des déplacements fréquents et rapides. En n, ce sport améliore concentration, réactivité et adresse car il faut observer le jeu de l'adversaire. Sans oublier que le badminton est très ludique puisque la technique s'acquiert rapidement: frapper un volant avec une raquette et le faire passer au-dessus d'un let est facile. 

Les contre-indications? 

Aucune, car le matériel est léger et l'on peut adapter le rythme des déplacements à la condition physique de chacun. Rappelons que la plus vieille licenciée a 97 ans!
 
• L'escrime: tactique et précision 

Pour qui? 

Les adeptes de sports de combat qui recherchent tactique et précision. Mais aussi les personnes introverties qui se sentent à l'abri cachées derrière leur masque et qui peuvent ainsi plus facilement s'exprimer. 

Les bienfaits? 

Une tonification des membres inférieurs sollicités par des déplacements rapides ainsi que des membres supérieurs notamment du bras qui manie l'arme. Autres atouts, un renforcement du coeur en raison de l'intensité et de la répétition des assauts, une amélioration de la souplesse et de l'équilibre lors des fentes (mouvement consistant à avancer une jambe en avant fléchie pour aller marquer une touche, l'autre jambe étant allongée en arrière), de la coordination, de la concentration, de la prise de décision rapide pour trouver la faille de l'adversaire, le surprendre et anticiper son éventuelle action, et en n un meilleur contrôle de soi. 

Les contre-indications? 

C'est un sport asymétrique qui peut être déconseillé en cas de problème de dos sévère (scoliose...) ou encore d'insuffisance cardiaque. 

Retour à la liste