Hausse du forfait hospitalier: quelle conséquence pour les patients ?

Hausse du forfait hospitalier: quelle conséquence pour les patients ?

Hausse du forfait hospitalier: quelle conséquence pour les patients ?

vendredi 03 novembre 2017
Le gouvernement a annoncé vouloir augmenter le forfait hospitalier de 18 à 20 euros par jour en 2018. Une hausse moins indolore qu'il y paraît.

Face aux difficultés budgétaires des hôpitaux, le projet de loi de Financement de la sécurité sociale pour 2018 prévoit une hausse de 2 euros du forfait hospitalier, au 1er janvier prochain. Facturé aux malades hospitalisés au titre des frais d'hébergement, ce forfait est remboursé par les mutuelles. On pourrait donc penser que son augmentation est indolore pour les patients. En réalité, ce n'est pas si simple. Pourquoi ?

• Une mesure pénalisante pour ceux qui n'ont pas de complémentaire santé. 
Si les salariés sont désormais tous couverts par une mutuelle, ce n'est pas le cas des autres catégories de population comme les chômeurs et les retraités. Pour France-assos-santé, la hausse du forfait hospitalier est, par conséquent, injuste et va surtout peser sur les plus pauvres. C'est d'autant plus vrai pour les seniors pour lesquels le prix des complémentaires flambe passé 60-65 ans, et qui, souvent confrontés à des soucis de santé, risquent davantage d'être hospitalisés.

• Répercussion directe sur le prix des mutuelles

Pour assumer cette nouvelle dépense (plus de 180 millions d'euros), les mutuelles devront très probablement augmenter leurs cotisations. C'est d'ailleurs ce que rappelle Thierry Baudet, président de la mutualité française. Tous ceux qui paient déjà très cher leur complémentaire santé, comme les retraités, risquent de voir leur "facture" mutuelle s'alourdir encore.
 
Retour à la liste