Le vélo a vraiment tout bon

Le vélo a vraiment tout bon

Le vélo a vraiment tout bon

jeudi 09 août 2018
Simple, bénéfique pour la santé et la planète... à pratiquer presque partout.

• Tranquillement 

Le cyclisme est un bon moyen de prévention des maladies cardio-vasculaires. Ses efforts d'intensité moyenne et prolongés aident le coeur à moins se fatiguer : il se contracte mieux et devient moins sensible au stress. 
La fonction sanguine est également favorisée. La pratique du vélo permet de conserver, et même de développer la capacité respiratoire. Le vélo fait également travailler les articulations tout en leur évitant d'avoir à supporter le poids du corps. 
Même en pédalant à un rythme tranquille, un adulte brûle trois à quatre fois plus de calories qu'au repos.

• Équilibre et vigilance


Sur le plan musculaire, la pratique du vélo développe les quadriceps. Il est indiqué aux personnes souffrant des genoux car il n'implique pas de martèlement brutal. 
Enfin, il favorise l'équilibre, l'adresse et la vigilance. 
Il est cependant conseillé de rendre visite à son médecin car, même pratiqué de façon tranquille, le vélo n'est pas une activité physique anodine pour l'organisme. 
Le coeur peut être fortement sollicité et il est prudent de ne pas se lancer dans ce genre d'exercice sans précaution.


• Une saine fatigue

Au bout de quelques mois d'entraînement, on a envie de se lancer dans des promenades plus longues. On découvre ainsi le plaisir du « cyclotourisme ». 
À nous la liberté de rouler au grand air et le bonheur de rentrer chez soi le soir après une journée de saine fatigue et de découverte ! 
Aux bienfaits du vélo, le cyclotourisme ajoute les plaisirs de la découverte de l'environnement naturel et favorise les contacts amicaux. 
Pour en profiter au mieux, il convient de choisir un matériel et un équipement adaptés, d'être prudent sur la route et de bien préparer ses itinéraires à l'avance. 
Il faut s'astreindre à un entraînement progressif et régulier, sans forcer mais en se fixant des objectifs raisonnables de progression.


L'avis du médecin :

"Le cyclotourisme est un sport d'endurance excellent pour les membres inférieurs, pour les bras et les épaules.
Il n'y a pas de contre-indications pour les personnes souffrant de douleurs aux hanches ou portant une prothèse, bien au contraire, puisqu'il s'agit d'un sport porté. 
Le bon rythme: être capable de rouler de front et pouvoir parler avec son coéquipier sans être essoufflé, sinon il faut ralentir la cadence. 
Il est également conseillé de faire un test d'audition pour vérifier qu'on est capable de capter les bruits extérieurs, comme ceux d'une voiture. 
Le Vtc (vélo tout-chemin) est moins risqué que le Vtt (vélo tout-terrain), qui secoue beaucoup et demande un bon équilibre. En Vtt, on est quasiment tout le temps debout au-dessus de sa selle, alors qu'en Vtc on roule assis. 


Les femmes doivent choisir un modèle de vélo avec une selle plus large, mieux adaptée à leur bassin. 

Je recommande toujours de partir avec une petite trousse de secours, un bidon d'eau pour s'hydrater et surtout de porter un casque. Aujourd'hui, ils sont très légers et évitent bien des traumatismes crâniens". 


• L'équipement


- Comment choisir un vélo? 

D'abord, il faut vous rendre dans un magasin spécialisé et expliquer au vendeur l'usage que vous comptez faire de votre vélo. 
Ensuite, avant de l'acheter, il faut absolument l'essayer. Il doit être adapté à votre taille car rouler sur une bicyclette trop grande ou trop petite peut s'avérer dangereux en contraignant les muscles à des dépenses inutiles. Sans compter le mal de dos… 
Pour savoir s'il correspond à votre taille, une fois assis sur la selle, vous devez pouvoir poser les deux pieds bien à plat sur le sol. 
Ensuite, avec les deux mains posées sur le guidon, il faut pouvoir rehausser la selle jusqu'à toucher le sol avec les avant-pieds. Si cela s'avère impossible, le vélo n'est pas adapté à votre taille ou à votre morphologie. 

- Comment entretenir son vélo ? 

Pour garder un vélo en bon état de marche, il convient de nettoyer après chaque sortie les traces de boue et de sable.  
Régulièrement, graisser la chaîne et huiler câbles, mécanismes de frein et dérailleur. 
Contrôler régulièrement la fixation de la selle et des roues. 
Surveiller les traces de rouille et les traiter dès leur apparition.


• Pense-bête

- Avant de partir en virée 
Avant le départ, s'assurer qu'on emporte - au minimum - un bidon d'eau, une pompe, un nécessaire de réparation de la chambre à air et un jeu de clés, dites "à six pans creux" (utiles pour changer la hauteur de la selle ou démonter une roue), un casque, un coupe-vent léger pour la pluie, des gants, un en-cas contre les "coups de pompe". 

- Des contre-indications? 

Le vélo est une activité physique présentant peu, voire aucune contre-indication. 
- Et le diabète? 
Les diabétiques sont invités à pratiquer le vélo qui leur permet de réduire les doses d'insuline et de mieux équilibrer leur diabète. N'oubliez pas : à vélo, le casque est vivement recommandé.


 
Retour à la liste