Sommeil: le syndrome des jambes sans repos

Sommeil: le syndrome des jambes sans repos

Sommeil: le syndrome des jambes sans repos

mardi 03 avril 2018
Caractéristiques, raisons d'agir et traitements: voici ce qu'il faut savoir sur le syndrome des jambes lourdes.

Ce trouble, qui concerne 30% de la population après 50 ans, se manifeste par de brutales secousses des jambes, environ toutes les 20 secondes, par vagues de plusieurs minutes. Le dormeur n'en est pas conscient. Mais très souvent, ce syndrome, favorisé par l'immobilité, est précédé le soir par des "impatiences", un besoin impérieux de bouger les jambes pour soulager picotements ou sensation de brûlure. Et, à peine couchée, la personne a envie de se relever. De caractère souvent familial, ce phénomène n'a rien à voir avec des problèmes de circulation.

• Pourquoi il faut agir? 

Les impatiences perturbent l'endormissement, et les mouvements nocturnes l'organisation du sommeil qui, fragmenté, induit des somnolences diurnes augmentant les risques de chutes, d'accidents…

• Quels traitements? 

Remédier à une carence en fer peut suffire. Dans tous les cas, des massages relaxants soulagent les impatiences. Mais en cas de syndrome avéré, le traitement passe par un dopaminergique, médicament facilitant la transmission des influx nerveux entre les neurones visant à forcer la mise au repos du système nerveux.

• Quels résultats?

Ils sont souvent excellents en début de traitement. Le risque est l'accoutumance et donc une moindre efficacité. Dans ce cas, on l'associe à une thérapie comportementale et cognitive permettant de mieux gérer l'endormissement.

Retour à la liste